Atelier Ka-Yiiri, Kader Kaboré et Sahab Koanda

Art et design contemporain africain - Burkina-Faso

Sculptures

Dès sa période d’apprentissage Kader Kabore a montré un goût prononcé pour la sculpture et manie avec dextérité l’herminette. « Je sculptais sur un peu tout, les tabourets, les lampes en bois ».

Son langage personnel s’affirme progressivement en même temps que le choix méticuleux de matériaux.

Ces sculptures mêlent à la force tellurique des troncs de bois noueux le souffle créateur de l’artiste par l’ajout de fer.
Chaque élément de métal demande à être mis en forme à l’aide du marteau. Le contrôle du geste laisse place au hasard pour faire naître un répertoire de formes insoupçonnées. Les éléments juxtaposés forment un maillage serré qui emprisonne le tronc comme le ferait une cotte métallique.

Kader aime à rappeler que chez les Mossis le forgeron fabrique l’adaba, la houe du cultivateur mais aussi la hache, les pointes de flèche, et les outils du sculpteur que sont l’herminette et le couteau.

Estelle Onema. Entretiens avec Kader Avril 2020